Premier semi en mode « Avengers »…

Dimanche 28 Avril 2019

Cette journée était placée sous le signe de l’authenticité, de l’amitié, du partage et de l’émotion.

Courir mon premier semi-marathon en Croatie à Dubrovnik fut pour moi un moment « magique » et « indéfinissable ».

Je me suis lancée dans une aventure inconnue. Seule chose connue, tout ce groupe, cette Team, la Teampointzen qui regroupe des coureurs de tous les niveaux et de tous les horizons.

J’ai intégré cette équipe en Janvier 2017. J’avais encore mes bâtons de marche. Mais Mariame (ma duchesse de coeur) a réussi à me convaincre de les rejoindre.

Je me suis sentie accueillie sans aucun jugement. Mon premier objectif était de marcher correctement et avec le temps un peu plus vite. À force de m’acharner, je me suis mise à faire mes vrais premiers kilomètres. Mariame l’a senti ce 1er km ❤️. Merci ma belle 🙏🏽.

Puis un jour je m’entends prononcer les mots de « semi-marathon ». La cour des grands me tend les bras.

Je me suis préparée au mieux avec Valérie ma binôme de cinq heures du matin. Tous les entraînements étaient différents ou même absents, mais nous avons tenu le coup.

Dubrovnik

Arrivée au top. Visites, papotages et repos avant la sortie longue du dimanche.

Jour de la course

Avant le départ de la course, nous voilà en plein milieu de la foule qui attend de démarrer. Mais nous avions une mission importante : chanter joyeux anniversaire au fils de Jessica et à ma fille Alycia. Moment grandiose.

Goooooo

C’est enfin le départ tant attendu ! Place au plaisir.

On part un peu vite, sans s’en rendre compte. Mais à la première côte Jocelyne nous rejoint et nous coache. Elle nous fait ralentir et trouver un rythme raisonnable. On se fait très vite distancer par le plus gros de la foule.

Presque tous les deux kilomètres, il y a un ravitaillement d’eau tenu par des jeunes. Quel bonheur de voir leur enthousiasme, leurs sourires. Au bout d’une heure de course et sept kilomètres, voilà les premiers coureurs qui arrivent en sens inverse. Dur 😥. Je me retrouve seule, tout le monde doit vivre sa course et à son rythme.

10 ème kilomètre

Les encouragements de l’organisation, l’entraide, les paysages. Apprécier ces instants magiques. Ne pas oublier d’où l’on vient et pourquoi on fait cela. Le mot plaisir doit être un mot d’ordre.

13 ème kilomètre

Le doute s’installe. Même si je suis très bien escortée par la police 😍 un motard veillait sur moi. À chaque ralentissement il se mettait à mon niveau en me demandant si tout allait bien.

Malgré tout je profite du paysage, on ne va pas tous les jours à Dubrovnik.

Pourtant je suis épuisée

17 ème kilomètre

Qui vois-je arriver en face de moi ? Laurent, je ne peux pas le louper. Je trouve ça super gentil. Car pour rappel, il a terminé son semi et a fait marche arrière pour venir me chercher, sans me dire ce qui m’attendait. Il s’est posé là tranquillement à mes côtés et on a continué le chemin presque en silence. Sa patience et sa bienveillance m’ont fait du bien. Merci coach Lolo.

19 ème kilomètre

D’autres membres de la Team se joignent à nous. Rida, Ramona, Sun, Fanny… Non mais sérieux, ils s’installent à mes côtés, ils parlent fort, rigolent fort, me parlent…On n’a pas fait le même semi ou quoi !? Car à ce moment là nous sommes sur une côte juste abominable. Pour autant il faut avancer, ne pas abandonner tant que le physique le permet. Merci la Team vous êtes géniaux 🙏🏽.

La souffrance est présente
autant que la Teampointzen

En avançant, la team fait encore des petits. Je vois arriver Bertrand, Sousou et Mariame qui me suit depuis le début. Avec elles, pas de place pour la complaisance, il faut y aller je sais qu’elle ne vont pas me lâcher 😳.

Les supporters sont de plus en plus nombreux. La Police aussi joue le jeu…. Ils mettent alors de la musique et pas n’importe laquelle.

Les derniers mètres sont une véritable torture. J’ai l’impression de faire du sur place. Pourtant je n’ai pas fait ce parcours pour rien. Il doit avoir une fin, et non un abandon.

On entre dans la vieille ville. Je ne sens plus mes jambes. Mais quand j’entends ce monde, quand je vois toutes ces personnes, les coureurs de la Teampointzen… Je dois terminer, la tête haute.

Endgame 💪🏾

Le finish est là… Mais il paraît tellement loin… Des voix résonnent dans ma tête.. Je ne sais pas si je pleure, si je souris ou si tout simplement je rassemble le peu de force qui me restent… Je me laisse porter par les gens qui m’entourent, plus qu’une Team une autre famille, celle que tu choisis 💙.

Tout est dit 🙏🏽💙💪🏾

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s